Partager cette nouvelle

    * champs requis

    banner

    Val d’Anniviers,

    nouvelle destination slow life

    Le temps semble s’être arrêté. Ou tout au moins il a ralenti sa course folle comme s’il voulait reprendre son souffle. Le val d’Anniviers, avec son décor à la Heidi, semble appartenir à une époque plus apaisée. Avec ses montagnes majestueuses, ses paysages splendides et ses raccards, la vallée est devenue une destination privilégiée des amateurs de slow life.

    A deux heures de Genève et 40 minutes de Sion, le val d’Anniviers abrite six villages-stations au charme d’autrefois qui s’égrènent à partir d’une route sinueuse où circulent les célèbres cars postaux. Chaque village raconte à sa manière cette vallée sauvage et fascinante.
    A près de 2000 mètres d’altitude, Chandolin flirte avec le ciel et les nuages. Ce petit village aux structures minimalistes, qui est l’un des plus hauts habités d’Europe, a accueilli de nombreuses personnalités. C’est là que l’aventurière genevoise Ella Maillart avait posé ses valises six mois par année après un vie passée à voyager en Asie.
    Saint-Luc tutoie les étoiles avec l’Observatoire François-Xavier Bagnoud, le Planétarium numérique et le Sentier des planètes. Le village médiéval de Vissoie communie avec la nature et celui de Vercorin est connu pour son climat ensoleillé et sa réserve naturelle.
    A Vissoie, on peut découvrir l’église et la crypte de la chapelle du château, de beaux exemples de l’art religieux. Zinal, village d’alpinistes, est situé directement au pied des sommets de plus de 4000 mètres.

    Le village des géraniums
    Une multitude de géraniums rouge vif accrochés aux balcons en bois des misons accueillent dès les beaux jours les visiteurs à Grimentz. Un spectacle magique qui contribue à la célébrité de ce petit village tout droit sorti d’un livre d’images. La tradition des géraniums à Grimentz remonte probablement au début des années 1900. A l’époque, les vitraux de l’église étaient décorés à l’occasion de la fête patronale du 16 août. Mais au cours des années, les géraniums se faisaient toujours moins nombreux. Une association de passionnés a donc décidé de faire revivre cette tradition en lançant l’Opération géranium afin de refleurir le village et de renforcer son appellation « pittoresque et fleuri ». Stars de Grimentz, les géraniums ont même leur chemin. Une balade didactique et odorante qui permet de découvrir 34 espèces différentes. Le principe: sentir les feuilles en les frottant légèrement entre les doigts et essayer d’en reconnaître le parfum.
    Les petites rues pavées, les raccards, ces greniers en bois sur pilotis permettant de protéger le blé des rongeurs, et l’église ramènent le visiteur à une époque depuis longtemps révolue. Au cœur du village, la Maison de grand-maman, aujourd’hui transformée en musée, aurait été construite aux environs de 1529. Elle a conservé la chambre d’origine et ses petites fenêtres ainsi que la grangette avec au-dessous l’écurie du cochon, une des seules subsistant encore.

    Une ruelle conduit à la Cave de la Bourgeoisie de Grimentz pour déguster le Vin du glacier, typique du val d’Anniviers. La technique est unique: les tonneaux ne sont jamais vidés. Chaque année, du vin nouveau vient s’ajouter à l’ancien.
    A 8 km de Grimentz, entourée de montagnes parmi les plus hautes des Alpes, Zinal révèle une nature magnifique et puissante. C’est elle et ses sommets qui, dès la fin du XIXe siècle, attirèrent les touristes.
    Dès 1860, Zinal possédait une certaine notoriété en tant que station d’été et devint un lieu privilégié pour les grimpeurs anglais. En 1857 naquit le premier club alpin, le British Alpine Club, qui initiait ainsi l’âge d’or de l’alpinisme. Il fut suivi de son homologue autrichien en 1862, suisse et italien en 1863, allemand en 1869 et français en 1874.

    Le ski à l’honneur
    Les trois magnifiques domaines skiables – Grimentz-Zinal, Saint-Luc-Chandolin et Vercorin – permettent de plonger dans le grand blanc avec bonheur. La glisse se décline sur quelque 220 kilomètres de pistes, dédiées à tous les skieurs. L’altitude élevée offre des conditions d’enneigement parmi les meilleures des Alpes.
    La présence d’un héliport permet de relier toutes les déposes héliportées officielles de la Suisse ainsi qu’un acheminement VIP depuis les aéroports de Genève ou de Sion, ou encore de Zurich.
    Les domaines comptent aussi un espace freeride, où skieurs et snowboarders de l’extrême peuvent se confronter aux grands espaces, et trois snowparks.
    Les skieurs de fond profitent de 19 kilomètres de pistes à Zinal.
    Et pour varier les plaisirs, pourquoi ne pas dévaler les pentes en luge, chausser ses patins à glace, se griser de sensations fortes en mountain cart ou partir à l’ascension des deux cascades de glace du val d’Anniviers.

    Le paradis des randonneurs
    Eté comme hiver, le val d’Anniviers regorge d’activités sportives. Avec 490 kilomètres de sentiers pédestres et une grande variété d’itinéraires, la vallée est un paradis pour les randonneurs débutants ou expérimentés. A la belle saison, 15 parcours de grandes randonnées en boucle permettent d’explorer les quatre coins du val d’Anniviers. Par exemple, la boucle de moyenne altitude au départ de Grimentz qui chemine à travers la forêt jusqu’au village de Mottec avec un retour par l’ancien bisse des Morasses. La région s’explore aussi par les sommets avec une randonnée comprenant six cabanes en altitude.
    L’hiver, quand la neige a recouvert le vert des pâturages, c’est l’heure de chausser les skis et de découvrir les dix parcours de randonnées conçus pour la pratique de la peau de phoque.
    Les sentiers balisés permettent de se lancer dans des randonnées pédestres ou à raquettes, notamment la nuit avec un parcours de 3,2 km entre Grimentz et Saint-Jean. Une symbiose extraordinaire avec la nature.

    Des courses mythiques
    Cette année, le val d’Anniviers a accueilli l’étape reine du Tour de Romandie. Sponsorisée par le Groupe Comptoir Immobilier, elle a mené les coureurs d’Aigle à Zinal, voyant la victoire du Colombien Sergio Higuita.
    La course à pied Sierre-Zinal, créée en 1974, est devenue une légende. Appelée aussi « la course des cinq 4 000 » du nom des cinq montagnes culminant à plus de 4 000 mètres, visibles du parcours de la course – Weisshorn (4 506 m), Zinalrothorn (4 221 m), Ober Gabelhorn (4 063 m), Cervin (4 478 m) et Dent Blanche (4 357 m) -, elle réunit chaque année quelque 6000 participants de 63 nationalités. Son parcours exigeant de 31 kilomètres, mais aussi ses paysages à couper le souffle, font d’elle l’une des plus belles courses de montagne du monde.
    La vallée est aussi le cadre du Grand Raid, 125 km d’une course marathon en mountain bike de Verbier à Grimentz, et de la course d’enduro VTT Rock The Besso / Zinal.
    Quant au trail extrême alpin du Besso / Zinal, il entraîne les coureurs sur d’anciens chemins alpins presque oubliés, reliant les cinq cabanes du fond du val d’Anniviers.

    Culture, gastronomie… et encore 
    Un mot n’existe pas au val d’Anniviers: s’ennuyer. L’espace Ella Maillart, à Chandolin, retrace le parcours exceptionnel de cette femme considérée comme l’une des plus grandes voyageuses du XXe siècle.
    Près de Grimentz, c’est le monumental barrage de Moiry, haut de 148 mètres, qui retient l’attention par ses dimensions et la vue incroyable qu’il offre sur la vallée. A Zinal, l’histoire est au rendez-vous avec la visite de la mine de cuivre de la Lée, témoin de l’industrie minière du val d’Anniviers.
    L’authenticité de la vallée s’exprime aussi à table avec des produits du terroir comme le raclette d’Anniviers AOP, un fromage à raclette au lait cru et entier fabriqué selon une recette ancestrale, le pain de seigle et les viandes séchées.

    Projet immobilier de charme
    Cette douceur de vivre a inspiré le Groupe Comptoir Immobilier pour son projet Guernerés Exclusive Lodge. Au pied des pistes et à proximité du village de Grimentz, le projet de très haute qualité comprend 16 chalets – individuels ou divisés en appartements – et une résidence abritant 41 logements, des restaurants, une piscine, un spa, une play-room pour les enfants et un ski-room. Les propriétaires disposeront d’une large offre de prestations hôtelières cinq étoiles.
    L’architecture s’inscrit dans la tradition du du val d’Anniviers avec du vieux bois et de la pierre sèche, permettant une intégration harmonieuse du projet dans son environnement, tout en renforçant l’offre de prestation de la station.

    Il est à noter que le Groupe Comptoir Immobilier travaille également sur un autre projet d’ampleur, situé à l’entrée du Village et bénéficiant d’une situation privilégiée, avec une vue panoramique sur le Weisshorn et l’accès à une source d’eau thermale encore inexploitée, lequel est encore au stade de la conception.

    copyright : sierre-anniviers

    Haut de page