Partager cette nouvelle

* champs requis

banner

Le D35 Trophy

Zoom sur ces bateaux qui le constituent

Présentation – Le D35 Trophy

Organisé par l’Association des Propriétaires de D35 (APD35), le D35 TROPHY est un circuit de régates mettant en scène les multicoques Décision 35.

Le circuit combine deux formats de courses: d’une part, les régates classiques du Léman, la Genève-Rolle-Genève et le fameux Bol d’Or Mirabaud ; d’autre part cinq Grands Prix, exclusivement réservés aux Décision 35, à l’occasion desquels les équipes s’affrontent sur une succession de manches relativement courtes, d’une durée de 25 à 30 minutes chacune.

Les équipes naviguent sur des bateaux strictement identiques, les multicoques D35, des bateaux alliant performance et haute technologie. Cette exigence dite de monotypie permet ainsi aux navigateurs de se battre à armes égales et de mettre en valeur leur savoir-faire et leur adresse.

Les équipes engagées comptent parmi les meilleurs spécialistes de la régate lémanique, ainsi que des skippers et navigateurs de renommée internationale.

Cette combinaison entre un ancrage local et la présence d’équipes du plus haut niveau mondial confère au D35 Trophy un caractère unique au monde.

Historique

Le championnat D35 TROPHY est né en 2004. Il portait alors le nom de Challenge Ferrier Lullin, auquel ont succédé le Challenge Julius Baer puis le Vulcain Trophy.

La première édition a été remportée par l’équipe Zebra 5 menée par Etienne David, alors entouré d’un jeune équipage issu du Centre d’Entraînement à la Régate de Genève (CER). Depuis lors, Nicolas Grange et Loïck Peyron sur Okalys-Corum, Ernesto Bertarelli sur Alinghi, Pascal Bidégorry sur Banque Populaire, Michel Desjoyeaux sur Foncia et Jérôme Clerc sur Realteam ont inscrit leur nom au palmarès de cette compétition phare du calendrier lémanique.

D’autres grands noms de la voile internationale tels que Russell Coutts, Alain Gautier, Franck Cammas et Paul Cayard ont écrit certaines des plus belles pages de l’histoire du circuit.

Ce championnat s’inscrit dans la continuité d’une véritable tradition régionale en matière de multicoques de compétition, qui remonte aux années 1980. Avant l’arrivée du Décision 35 en 2004, la flotte des multicoques lémaniques fut précédée par la catégorie reine des « Formule 40 », composée de prototypes innovants continuellement développés par des personnalités ingénieuses et passionnées.

Le D35 Trophy résulte de plusieurs décennies d’innovation et de recherches propre au Lac Léman (voir l’ouvrage de B. Schopfer, La formidable saga des multicoques du Lac Léman. D’Altaïr à Alinghi, 2009).

Les Décision 35

Conçu par le bureau d’architectes sebschmidt en 2004, le Décision 35 (D35) est un bateau exclusivement destiné à la compétition et son maniement est particulièrement exigeant. C’est un multicoque qui a été spécifiquement conçu pour des conditions de vent légères, prédominantes sur le Lac Léman. Il est doté d’un rapport poids / puissance exceptionnel.

Le D35 a été développé au début des années 2000 en réponse à la surenchère des coûts de développement  technologique des multicoques sur la Lac Léman.

Un groupe de propriétaires s’est réuni autour de l’architecte naval Sebastien Schmidt pour donner naissance à un catamaran performant  mais abordable, le tout dans un esprit de classe et de limitation des coûts. La classe s’est régulièrement agrandie et compte désormais 12 unités.

D’une longueur de 35 pieds (10,81 mètres), pour une hauteur de mât de plus de 20 mètres, le D35 est un bateau qui réunit de grandes qualités technologiques. La coque en carbone pré-imprégné, inférieure à un millimètre d’épaisseur, en est une parfaite illustration.

Sa structure présente une vraie particularité : le bateau est composé de trois coques, mais seules deux d’entre elles sont des flotteurs. La coque centrale, en effet, sert d’élément structurel rigidifiant et absorbe les contraintes de la structure et du gréement. A la fois légère et performante, cette solution permet une excellente aérodynamique. Les coques sont toutes réalisées en sandwich carbon-nomex pour un maximum de légèreté (poids total de 1200 kg).

Doté de plus de 160 mètres carrés de surface de voile au près, le D35 peut atteindre une vitesse de 30 nœuds soit environ 50 km/heure.

Données techniques

Longueur de coque : 10.81m
Longueur hors tout : 14.95m
Largeur hors coques : 6.89m
Largeur hors tout : 8.74m
Masse à vide prêt à naviguer : 1200kg
Surface de grand-voile : 81.6m2
Foc : 21m2
Solent : 40.7m2
Génois : 70.8m2
Reacher : 131.1m2
Équipage minimum : 5 personnes
Poids max de l’équipage : 456 kg

Chantier Décision

La participation à des projets aussi différents que l’America’s Cup, pour laquelle le Chantier Décision a construit les bateaux du team Alinghi – vainqueur de l’édition 2003 –, le lanterneau du centre administratif de Nestlé à Vevey – véritable prouesse architecturale et technique – ou encore le projet d’avion solaire de Bertrand Piccard Solarimpulse confirment en effet, si nécessaire, une parfaite maîtrise des matériaux composites, quel que soit le domaine d’utilisation.

La construction des Décision 35 consacre définitivement le chantier veveysan comme une référence dans la construction navale.

Depuis sa création en 1983, Décision construit des structures dont le point commun repose sur l’exploitation créative des recherches sur les matériaux composites. Le savoir-faire acquis dans la mise en oeuvre des fibres de carbone, verre ou aramide trouve des applications aussi bien dans l’industrie navale que dans le bâtiment, l’industrie ou le sport.

 

Source : http://d35trophy.com/

Haut de page