Partager cette nouvelle

* champs requis

banner

CI commercial

Étude économique et de marché

CONSEILLER GRÂCE À NOTRE EXPÉRIENCE ET NOS OUTILS D’ANALYSE

 

 

JEAN-CHARLES MAGNIN
– ANALYSTE ÉCONOMIQUE AU COMPTOIR IMMOBILIER

 

De nombreuses régies immobilières réalisent des études de marché en ne prenant en compte que des indicateurs relatifs au marché « immobilier ». Peu en réalisent en tenant compte de la dimension « économique » générale. Le Comptoir Immobilier se démarque en proposant des études extrêmement fouillées et précises, en inscrivant et projetant le développement futur à la fois dans le contexte économique régional et local, en le confrontant à l’ensemble des données relatives au marché immobilier.

EN QUOI CONSISTE LA MISSION DE L’ANALYSTE ÉCONOMIQUE ?

En fonction des données étudiées, notre analyste économique fait des recommandations au mandant sur le type d’activité opportun, élabore le mix idéal entre logements et commerces, discerne les tendances et évolutions à long terme afin que le choix final du mandant puisse s’inscrire dans la durée.

UNE ÉTUDE DE MARCHÉ SOUS UN ANGLE ÉCONOMIQUE, QU’EST CE QUE C’EST ?

L’analyse économique consiste en l’étude au sens large d’un périmètre ou d’une parcelle en vue d’une urbanisation. Grâce à des outils et statistiques précis et performants à l’ade d’une méthodologie qui permet de tenir compte de l’ensemble des données, l’étude met en lumière les aménagements les plus adaptés au terrain, dans le respect des normes en vigueur au niveau fédéral, cantonal et communal.

QUI SONT SES MANDANTS ?

Il est principalement contacté par des collectivités publiques, des investisseurs institutionnels ou encore des mandataires privés en possession d’un parc immobilier conséquent souhaitant optimiser l’exploitation de leurs terrains ou de leurs bâtiments.

LE PROCESSUS

L’étude de marché se réalise en plusieurs phases : d’abord la recherche et l’interprétation des données, puis la mise en place de premières options ou scénarios possibles et enfin la pondération des résultats obtenus par des observations « de terrain » pour aboutir à la remise de l’étude au mandant.

L’étude débute avec l’analyse de la situation générale de l’économie actuelle et de ses perspectives à moyen terme (2-3 ans), réalisée à l’échelle de la Suisse, du canton et de la commune concernée, voire même du quartier dans les milieux fortement urbains. La démographie, la dynamique du marché (concurrence, taux de vacance, etc…), la dynamique de l’emploi et le pouvoir d’achat des habitants de la région sont des facteurs clés de cette analyse.

Jean-Charles Magnin s’appuie sur des documents existants et vérifiés pour réaliser son travail : des études de l’Office Fédéral de la Statistique (OFS), des études immobilières, des études de grandes banques nationales. Il lui faut ensuite discerner les données les plus adaptées et les mettre en relation entre elles afin d’établir des projections les plus fiables.

Par définition, les projections se basent sur des hypothèses. Elles peuvent parfois se contredire entre elles. C’est ici que l’expérience de l’analyste économique intervient. Elle lui permet de sélectionner les données les plus cohérentes pour son étude tout en s’appuyant sur les compétences locales de nos équipes qui valident les options prises.

RÉFÉRENCES

Le Comptoir Immobilier a réalisé des études de marché notamment à Cointrin, Thônex, Cornavin, Satigny, Bernex, Renens, Gland, Montreux, Aigle, Sion…

BIO EXPRESS

L’analyste économique du Comptoir Immobilier Jean-Charles Magnin élabore des études immobilières et économiques complexes pour le compte de ses mandants. Ce métier requiert une excellente maîtrise des outils d’analyse et de statistiques et une connaissance pointue du tissu économique. Jean-Charles Magnin a été directeur général des affaires économiques du canton de Genève pendant 18 ans. Il travaille au Comptoir Immobilier depuis 2015.

LE DEVENIR DES CENTRES COMMERCIAUX

 

FRÉDÉRIC VANDENBERGHE
– SPÉCIALISTE EN IMMOBILIER COMMERCIAL AU COMPTOIR IMMOBILIER

 

 

Le Comptoir Immobilier assure la gestion de trois centres commerciaux en Suisse romande :
Les Cygnes, Genève Le centre commercial Eaux-Vives, Genève Les Portes Saint-François, Lausanne. Dans le cadre des grands projets actuellement en développement et pilotés par le département CI CONSEILS, des centres commerciaux sont également prévus, notamment en Valais avec le projet Cour de Gare à Sion (Valais).

LES ENJEUX DES CENTRES COMMERCIAUX

Le métier du gérant de centres commerciaux consiste à proposer au mandant propriétaire une stratégie optimale de commercialisation en veillant au mix de commerces présents dans le centre en assurant une cohérence entre eux. Il est également crucial de comprendre le modèle d’affaires des différents intervenants et de construire une relation viable à long terme.

La gestion des animations dans les centres et celle des associations de commerçants viennent en complément en assurant l’homogénéité et la promotion du centre en tant que tel.

L’objectif aujourd’hui n’est pas de « louer pour louer », mais d’évaluer le ratio loyer sur chiffre d’affaires que le locataire va pouvoir supporter.

FAIRE LES BONS CHOIX STRATÉGIQUES

Choisir le mix commercial idéal en fonction notamment de la situation géographique du centre commercial, de sa fréquentation naturelle, de la fidélité et du pouvoir d’achat de sa clientèle.

Pour prendre les décisions optimales, il est indispensable d’identifier certains critères. Pour cela, le Comptoir Immobilier accompagne ses mandants en proposant des outils performants avec un système de comptage dans les centres afin de réaliser un ciblage clientèle pour chacun d’eux. Cela permet de comprendre qui vient, à quelle heure, combien de temps est octroyé et quel circuit est réalisé.

SE RÉINVENTER

Près de 200 centres commerciaux sont présents en Suisse et proposent des mix d’enseignes identiques. Leur avenir est actuellement remis en question car la dynamique s’essouffle. Aujourd’hui, le réel enjeu du secteur de l’immobilier commercial est la valorisation d’immeuble car les infrastructures sont pour la plupart vieillissantes.

Parallèlement, le non-alimentaire subit l’essor du commerce en ligne et du tourisme d’achat. Il convient par conséquent de réinventer le métier et offrir un souffle nouveau aux centres commerciaux. Les tendances « bio », le hard discount, le clic&collect et la livraison à domicile sont eux en pleine émergence. La mise en scène et l’accès au produit deviennent incontournables pour survivre à cette vague. Le Comptoir Immobilier relève ce challenge en suivant très régulièrement les tendances et évolutions du secteur afin de constamment innover pour garder la plus grande attractivité possible de ses centres.

PREMIÈRE MONDIALE

Le premier magasin Décathlon « virtuel » au monde ouvrira ses portes le 1er décembre 2018 dans le centre commercial Les Cygnes. Sur un concept urbain, l’enseigne aura à sa disposition seulement 400 m2 de surface avec une sélection saisonnière de produits et le reste virtuellement disponible grâce à la technologie de réalité augmentée. Une expérience à ne pas manquer !

BIO EXPRESS

Au bénéfice d’une longue expérience dans le retail, en gestion de centres de profit, restauration et grands groupes suisses. Expérience internationale en immobilier commercial :

– Suivi de projet et commercialisation du premier centre commercial à Alger. (plus de 30’000 m2)

– Études et Due Diligence de magasin d’état dans les pays de l’Est (Russie et Serbie)

Son expérience complète et variée lui permet de comprendre à la fois les intérêts du bailleur et ceux du locataire afin d’élaborer les meilleures propositions stratégiques.

Son credo : « J’aime ce côté sur-mesure et créatif, cette implication dans le business des locataires : comprendre leur modèle d’affaires et essayer de le développer avec eux. Le bailleur, le locataire et le gestionnaire avons tous le même objectif. »

 

Haut de page