Partager cette nouvelle

* champs requis

banner

Les assurances pour propriétaires immobiliers en Suisse

Vous venez d’acquérir une villa ou un appartement. Un bâtiment, même en parfait état, n’est jamais à l’abri d’un sinistre. Il peut en découler des pertes financières importantes. Les assurances immobilières sont très différentes les unes des autres. Comment s’y retrouver pour protéger au mieux son habitation ? Quels sont les dommages pris en charge ?

L’assurance incendie et dommages naturels 

Cette assurance de base couvre les sinistres naturels (ouragans, grêle, crues, inondations, avalanches, pression de la neige, éboulements et glissements de terrain) pouvant endommager votre bâtiment ou une partie de celui-ci. C’est le cas par exemple d’une tempête qui abîme la toiture de votre maison. Cette assurance est obligatoire dans la plupart des cantons, avec des établissements d’assurance cantonaux détenant le monopole. En Suisse romande, Genève et le Valais font exception, laissant aux propriétaires le choix de la compagnie d’assurance. Si cette couverture n’est pas obligatoire, elle peut toutefois être exigée, notamment par le créancier hypothécaire.

Se prévenir contre tout risque, votre assurance propriétaire

D’autres types d’assurance complètent l’assurance de base. Les options les plus courantes sont :

  • Les dégâts des eaux sont pris en charge par l’assurance incendie et dommages naturels uniquement lorsqu’il s’agit d’inondations causées par des précipitations. Une option complémentaire permet de couvrir les dommages tels que les ruptures de conduite ou les dégâts des eaux causés par des toits et des parois non étanches.
  • Le bris de glace. Cette option vous assure contre toute cassure de baies vitrées ou de fenêtres.
  • Les installations techniques. Vous pouvez vous assurez contre les risques liés aux installations techniques : chauffage, panneaux solaires, pompes de piscine, etc.
  • Les vols avec effraction. Concerne les dommages aux locaux et aux installations qui ne sont pas pris en charge par l’assurance ménage.
  • Les séismes. Quelque 500 tremblements de terre sont recensés annuellement en Suisse. Une secousse tellurique peut causer des fissures ou d’importants dégâts dans le bâtiment. Il peut donc être utile de vous assurer contre ces détériorations.
  • Les dangers subsidiaires. Une protection existe en cas de risques de vandalisme, de dommages occasionnés par les insectes, les morsures de rongeurs et les chocs avec un véhicule.

Autres assurances

L’assurance ménage couvre tous les biens se trouvant à l’intérieur de votre domicile, comme les meubles et les appareils électriques. Attention toutefois à ne pas faire doublon avec l’assurance bâtiment pour les options « bris de glace » ou « vol ». Quand vous devenez propriétaire, une protection juridique « immeuble » peut être nécessaire. Elle permet de se protéger des éventuels conflits liés au voisinage ou de litiges en rapport avec son bien. Par exemple dans le cas où l’arbre d’un voisin s’écroule sur votre garage.

Assurance contre les pertes financières

Si votre maison brûle et qu’elle devient inhabitable pendant un laps de temps, il vous faudra louer un appartement. Vous devrez cependant continuer à payer des intérêts hypothécaires et autres dépenses non compressibles. Une option d’assurance permet d’éviter cette double charge financière.

Dans le cas où vous possédez un immeuble locatif et le louez entièrement ou partiellement, une assurance perte de revenu locatif peut être une bonne idée. Lors d’un sinistre, ses occupants sont dispensés de payer leur loyer. La banque qui vous a accordé une hypothèque ne vous fera toutefois pas cadeau des intérêts. Avec une assurance perte de revenu locatif, vous vous mettez à l’abri des difficultés financières que pourrait occasionner un sinistre.

L’assurance responsabilité civile

L’assurance responsabilité civile (RC) vous protège pour tous les dommages (matériels ou corporels) causés à des tiers. Cela peut être un visiteur qui glisse sur une plaque de glace à l’entrée de votre maison ou votre enfant qui casse la fenêtre des voisins en lançant son ballon. Les primes sont généralement modestes pour des sinistres qui peuvent s’avérer conséquents. Le particulier possédant une maison est couvert par son assurance responsabilité civile (RC) privée. En présence de baux (plus de trois appartements), une obligation contractuelle de souscrire une RC « immeuble » existe.

Si vous envisagez une nouvelle construction, une transformation ou un assainissement, il est recommandé de conclure une assurance responsabilité civile du maître de l’ouvrage, ainsi qu’une assurance risques de chantier. Il peut en effet arriver qu’une conduite électrique soit rompue lors de travaux d’excavation et le courant coupé dans tout le quartier. Des éléments peuvent tomber d’un échafaudage sur une voiture ou blesser une personne. Sachez toutefois que ces assurances sont généralement déjà conclues par l’architecte ou par l’entrepreneur général.

Au final, quelle est la meilleure compagnie d’assurance ?

Le montant de la prime d’assurance dépend de nombreux facteurs. La somme assurée doit correspondre au coût de construction d’un immeuble neuf équivalent. Les compagnies d’assurance privées offrent une estimation gratuite du bâtiment par l’intermédiaire du bureau d’estimation des bâtiments (BEB). Pour trouver la compagnie d’assurance la mieux adaptée à votre bien, adressez-vous à un intermédiaire d’assurance agréé par l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers FINMA. Certaines régies tiennent à votre disposition un courtier spécialisé dans le domaine des assurances immobilières. Il fera une analyse du logement, de sa situation et des risques potentiels encourus. Il proposera au propriétaire différents packs et variantes. En résumé, la meilleure assurance est celle que le particulier contractera suite à un conseil approprié !

Haut de page