Partager cette nouvelle

    * champs requis

    Études & Développements – Interview Yannos IOANNIDES

    Comptoir Immobilier
    septembre 1, 2013

    Yannos IOANNIDES, directeur de la division Études & Développements

     

    Quel a été votre parcours?

    Résidant à Genève depuis ma tendre enfance, ma scolarité s’est conclue par une maturité scientifique suivie d’un diplôme d’architecte délivré par l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne. J’ai débuté ma carrière au sein d’un bureau d’architecte carougeois avec qui nous avons partagé la conception puis la direction architecturale du chantier de l’école des Allobroges, à la suite d’un concours d’architecture que nous avions gagné. Puis j’ai travaillé pendant 7 ans pour une régie immobilière de la place genevoise en tant que Responsable de gérance locative puis responsable des Ressources humaines. J’ai rejoint en 2005 le COMPTOIR IMMOBILIER pour développer la division Études & Développements (E&D).

    Comment résumer en quelques mots l’approche de la division Etude & Développements ?

    Il s’agit d’intervenir dans la mise en valeur d’un patrimoine immobilier mais pour notre part, dans une perspective élargie, au-delà d’une seule conception technique de projet. Notre conviction est qu’un patrimoine ne pourra prendre de la valeur que si, à sa genèse, sa valeur économique, architecturale, environnementale et sociale est pensée comme un ensemble indissociable. Nous ne considérons pas comme anodin l’acte de bâtir et à ce titre, les questions de développement durable ne peuvent être passées sous silence. Ce sont les sciences spécialisées (techniques et financières) qui sont au service du projet et non pas le contraire. Les détails font la différence. Une citation de Mies Van der Rohe résume parfaitement notre philosophie «L’architecture commence quand deux briques sont soigneusement assemblées».

    Comment est organisée cette division ?

    Organisée de manière horizontale, la division E&D se compose d’une équipe de 10 personnes, dont 7 chefs de projets, venant d’horizons différents : juristes, directeurs de travaux, ingénieurs civils etc. Leurs parcours professionnels variés offrent une pluralité de compétences qui enrichit le savoir-faire de l’équipe et contribue à notre vision élargie de l’acte de bâtir.

    Quelles sont les prestations proposées ?

    Nous accompagnons aussi bien une clientèle d’investisseurs privés que des collectivités publiques et intervenons à différentes étapes d’un projet immobilier d’urbanisme ou d’architecture :

    • Conseil en valorisation de patrimoine : il peut s’agir d’une prestation de conseil ponctuelle liée à un investissement immobilier en particulier comme par exemple l’achat d’un terrain. Nous réalisons également des bilans de patrimoine immobilier et étudions leur potentiel de valorisation.
    • Accompagnement de l’investisseur en amont d’une réalisation : nous proposons ou coordonnons les études de faisabilité de projets d’urbanisation en regard des exigences et des réglementations existantes, en coordination avec les autorités communales ou cantonales.
    • Pilotage du projet, assistance ou représentation du Maître d’Ouvrage : nous intervenons au nom et pour le compte d’investisseurs à chaque étape du projet, de la mise en place des conditions cadres jusqu’à la livraison du bâtiment. Nous conseillons nos clients dans le choix de prestataires et jouons un rôle de chef d’orchestre durant tout le processus de développement du projet.
    • Valorisation de patrimoine bâti : nous intervenons sur des ensembles bâtis pour étudier et proposer des extensions, surélévations ou transformations en adéquation avec les nouvelles réglementations en vigueur et les demandes du marché immobilier.

    Pouvez-vous nous présenter quelques-uns des projets actuels ?

    La division E&D pilote près de 2 milliards de projets en développement répartis sur tout l’arc lémanique jusqu’au Valais. Nous intervenons sur des projets très différents: de la transformation de combles d’un immeuble d’habitation du XIXe siècle jusqu’au développement de plans de quartiers comme c’est le cas pour les Communaux d’Ambilly à Genève prévoyant 150’000 m2 de surface de plancher et 1’200 logements et commerces. Citons également le projet Cour de gare qui permettra de réaliser 65’000 m2 de surface de plancher en plein cœur de ville de Sion avec des affectations multiples : surfaces commerciales, logements, bureaux, hôtel, parkings, salle de spectacle…

    Haut de page