Partager cette nouvelle

    * champs requis

    banner

    TF35 Ylliam XII - Comptoir Immobilier

    Grand prix d’ouverture à Nyon : Première rencontre officielle de l'année

    Les 7 catamarans à foils TF35 se sont retrouvés ce week-end pour la première confrontation officielle de l’histoire de la série. Ylliam XII – Comptoir Immobilier a terminé 5ème de la rencontre, avec une belle quatrième place lors de la première course.

     

    La météo n’a pas véritablement souri aux TF35 pour leur Grand prix d’ouverture. Car si 3 journées de courses étaient prévues entre vendredi et dimanche. Une seule, le samedi, a finalement permis de disputer 3 manches. Avec des conditions quasi hivernales, les équipages ont terminé cette première rencontre éreintés. De longues attentes sous la pluie et dans le froid ont ponctué ce week-end à la météo complexe. Ylliam XII – Comptoir Immobilier a terminé le Grand-prix 5ème au classement général. Un résultat que le tacticien du bord Erwan Israel considère comme encourageant :

    « On connaît nos faiblesses et elles sont identifiées. Mais on a aussi vu qu’on pouvait bien marcher et être dans le coup. »

     

    Ylliam XII - Comptoir Immobilier

    Crédit photo : © Loris von Siebenthal

     

    Ylliam XII – Comptoir Immobilier : un déficit d’entraînement

    La reprise ne s’est pas déroulée dans les meilleures conditions pour l’équipe d’Ylliam XII – Compotoir Immobilier qui a commencé les régates avec un léger déficit d’entraînement. Plusieurs problèmes techniques ont limité les sessions de préparation d’avant saison, réduisant les heures passées à travailler la coordination, la vitesse ou encore la communication. « Nous avons identifié des fissures dans la poutre arrière lors de nos entraînements d’avril, explique Teva Plichart, régleur des voiles d’avant. Il a fallu démonter le bateau, faire la réparation, et tout remonter. Nous avons perdu de précieuses journées d’entraînement. »

    D’autres soucis d’électronique ont également empêché les régatiers de tirer le meilleur parti du temps dont ils disposaient pour se préparer. « Pour naviguer une heure, il y a dix heures de boulots sur le bateau, a relevé Bertrand Demole, content de reprendre la saison en étant tout de même dans le coup. On doit progresser, et naviguer plus, mais on est dans la course. »

    Alexis Rochat, équipier d’avant confirme la situation : « Quand on a peu d’heures pour s’entraîner, il faut vraiment faire du qualitatif. Mais ill manque toujours un peu de quantitatifs. C’est comme un violoniste qui fait des gammes, il faut les travailler sans relâche. C’est à ce prix qu’il progresse. »

     

    Ylliam XII - Comptoir Immobilier

    Crédit photo : © Loris von Siebenthal

    Outils de communication

    Depuis le début de la saison, chaque membre de l’équipage est doté d’un système d’émetteur-récepteur individuel, avec micro et oreillette intégré au casque, pour communiquer à bord. Le matériel ne manque pas de donner un petit air de pilote d’hélicoptère aux athlètes qui apprécie ce nouvel outil. « C’est vraiment approprié, a encore commenté Alexis Rochat. Et de compléter : Ça évite de crier, ça limite la tension. Mais nous avons dû apprendre à travailler avec. Il faut limiter les interventions pour que chacun puisse rester concentré. Le tacticien, donne des informations en permanence, sur le vent, la vitesse, les trajectoires et les autres concurrents. Pour les autres, il faut limiter les mots parasites et les interventions. Le mode de communication fait l’objet d’une procédure en soi. Ça se greffe sur les procédures de manœuvre, c’est un aspect à travailler. Dans un monde idéal, on devrait presque arriver à ne plus rien dire. »

     

    Ylliam XII - Comptoir Immobilier

    Crédit photo : © Loris von Siebenthal

    Marge de progression pour Ylliam XII – Comptoir Immobilier

    Au terme de l’épreuve, Erwan Israel tire un bilan positif du résultat : « Il y avait beaucoup de points d’interrogations pour nous avant les premières courses. C’était pratiquement la première fois de l’année qu’on se retrouvait en configuration de course à tourner entre des bouées. On s’attendait un peu à être en retrait, donc il n’y a pas de frustrations. On reste assez content de la journée où il y a eu des manches. On fait une belle course de 4e pour commencer, et sur les deux autres, il y a des points positifs sur lesquels on peut s’appuyer. On sait être opportuniste, doubler des bateaux. » Le marin relève encore les différences qui règnent au sein de la flotte. « Realteam et Alinghi sont clairement au-dessus du lot. Ils se sont énormément entraînés. Ils savent exactement quand voler, et ça fait d’énormes différences. Mais notre marge de progression est bonne, et il faut un peu de temps. De nombreux points sont perfectibles, et nous travaillons pour les améliorer. »

     

    Betrand Demole, un peu déçu des conditions rencontrées et du manque de vent reste globalement positif sur cette entrée en matière. « On aurait préféré avoir un peu plus de vent, et faire plus de courses. Mais c’est peut-être mieux de démarrer en douceur. Si on commence la saison avec 20 nœuds et qu’on casse tout, ce n’est pas forcément mieux. »

     

    La prochaine rencontre aura de nouveau lieu à Nyon, et se déroulera du 14 au 16 mai. L’équipage d’Ylliam XII – Comptoir Immobilier se retrouvera dès le mercredi 12 pour parfaire sa préparation. Le coach de l’équipe Hervé Cunningham, va poursuivre son encadrement pour permettre aux régatiers de progresser. Des courses d’entraînement sont prévues dès le jeudi, en guise de mise en jambes.

     

    Ylliam XII - Comptoir Immobilier

    Crédit photo : © Loris von Siebenthal

    Haut de page