Partager cette nouvelle

    * champs requis

    banner

    Victoire sur le fil pour Ylliam XII - Comptoir Immobilier

    Bol d’Or Mirabaud 2021

    L’équipage de Bertrand Demole s’est octroyé une victoire historique lors du Bol d’or Mirabaud 2021. Il s’agit en effet du premier vainqueur sur un voilier à foils.

     

    Crédit : Vincent Gillioz

     

    Bertrand Demole a abordé cette 82e édition de la plus grande régate en bassin fermé du monde avec prémonition. Il a déclaré peu avant le départ : « ça va être long au début, avec du petit temps. Ensuite, nous allons attraper la bise, glisser sur nos foils vers Genève et nous allons gagner. » Interrogé sur ses propres propos une fois la ligne d’arrivée franchie, il a simplement relevé avec un brin d’humour : « Le voilier s’appelle Ylliam XII et nous sommes le 12 juin. En plus, nous étions 3e en 2018, deuxième en 2019… Donc nous devions gagner cette année ! »

     

    Début difficile pour Ylliam XII – Comptoir Immobilier

    Mais cette apparente assurance n’est qu’un clin d’œil à une victoire arrachée sur le fil, au passage de la ligne d’arrivée. Ylliam XII – Comptoir Immobilier s’est battu jusqu’à la dernière seconde pour l’emporter au terme des 12 heures 49 minutes et 27 secondes qu’a duré la régate. L’équipage de Bertrand Demole s’est imposé avec 19 secondes d’avance sur Zen Too, barré par Fred Le Peutrec, et 25 secondes d’avance sur Team Sailfever, barré par Loïck Peyron. Alinghi a franchi la ligne 9 secondes plus tard, Realteam 14 secondes et Spindrift encore 6 secondes après… le suspens a duré jusqu’au bout et les vainqueurs peuvent être fiers d’avoir tenu la pression jusqu’à la ligne.

     

    Crédits : Loris von Siebenthal 

     

    Ylliam XII – Comptoir Immobilier et les autres voiliers du groupe de tête sont passés par tous les états d’âme durant cette épreuve à classer parmi les longs Bol. Le départ s’est déroulé dans des conditions très légères qui ont permis aux petits catamarans M2 ainsi qu’aux deux D35 présents, de rappeler qu’ils restaient de vrais concurrents dans les petits airs. C’est d’ailleurs un M2 mené par Olivier de Cocatrix qui a franchi le premier la marque du Bouveret avec un quart d’heure d’avance sur le deuxième. Le premier TF35 à passer la fameuse barge a été Team Sailfever, en sixième position et 21 minutes derrière le leader. Ylliam XII – Comptoir Immobilier s’est quant à lui présenté devant le port valaisan en 15e position presque une heure après le premier.

     

    Prévision fiable

    Mais la bise attendue et prévue a fini par se lever en fin de journée, et les TF35 ont très vite rappelé au reste de la flotte leur supériorité. Les foilers ont traversé le grand lac à plus de vingt-cinq nœuds, et récupéré en une heure le terrain perdu dans le haut lac. L’entrée du petit lac a signé pour les concurrents un nouveau départ. La flotte s’est en effet retrouvée encore une fois arrêtée devant Yvoire, regroupant à nouveau TF35, M2 et D35. Ylliam XII – Comptoir Immobilier a su profiter de son observation en voyant les M2 s’échapper dans une petite risée.

     

    À la tombée de la nuit, Zen Too poursuivi de très près par Ylliam XII – Comptoir Immobilier, et du reste de la flotte se sont échappés, hissés sur leurs foils et à grande vitesse, en ligne droite vers Genève. Ylliam XII – Comptoir Immobilier a pris la tête en chemin, profitant d’un trou de vent bref pour Zen Too, et l’a gardé jusqu’au bout. La course s’est jouée au terme d’un ultime empannage à quelques encablures de la digue nord de la Société Nautique de Genève. Manoeuvre audacieuse durant laquelle Bertrand Demole a su garder son sang-froid pour s’imposer malgré la pression des concurrents.

     

    Crédits : Loris von Siebenthal 

     

    Impressions de l’équipage du TF35 Ylliam XII – Comptoir Immobilier

    L’équipe d’Ylliam XII – Comptoir Immobilier a signé une victoire historique sur l’épreuve phare du Léman. « En 2019, nous étions arrivés 1er D35 (deuxième au scratch, derrière Spindrift hors classe D35), a rappelé Bertrand Demole. Et nous gagnons la première édition disputée en TF35. C’était un magnifique Bol d’Or. Erwan Israel notre tacticien a fait un travail remarquable. L’arrivée était vraiment spectaculaire. Nous avons probablement volé 1h30 sur toute la régate. Ça ne semblait pas être un Bol pour les bateaux à foil. Mais au final ce sont les TF35 qui sont devant, en volant seulement 10% du temps. C’est la preuve que ce bateau est fantastique. »

     

     

    Erwan Israel a quant à lui raconté : « Il y a eu plein de nouveaux départs et c’est à Yvoire qu’on a eu une opportunité à terre, avec Zen Too et deux M2, dont on s’est inspiré de la trajectoire. Une fois qu’on a volé, une espèce d’autoroute s’est ouverte devant nous. C’était absolument magique. On va se souvenir toute notre vie de cette arrivée. »

     

    Teva Plichart a pour sa part relevé combien ce 82e Bol d’or a été dur pour les nerfs : « On a été devant, puis derrière, puis de nouveau devant. Tout le monde se rejoignait, et ça repartait. Il a fallu rester concentrés pendant treize heures. C’était un très beau Bol, mais un Bol difficile. »

     

    Pierre Pennec, régleur de chariot de grand-voile, mais aussi manager du projet n’a pas pu cacher sa joie. « On navigue ensemble depuis longtemps avec Bertrand et le reste de l’équipage. Mais c’est la première année qu’on est avec Erwan. Il a déjà gagné le Bol d’Or, on a dû s’adapter à une nouvelle façon de naviguer. Mais ça a payé. Je dois féliciter Bertrand qui a fait une superbe arrivée. Barrer la nuit en volant, sans électronique, ça n’est pas simple. C’est incomparable avec d’autres navigations. »

     

    Finalement, Alexis Rochat, seul équipier du cru à bord du catamaran a déclaré, éreinté par la course et l’émotion : « À chaque transition, on a réussi à se positionner au bon endroit. C’était très physique et le dernier empannage était fou. Je suis vraiment heureux de cette performance qui salue le travail de toute l’équipe.

     

    Pour la suite ; les équipages vont prendre une courte pause estivale et méritée avant de reprendre les entraînements, selon les programmes respectifs de chacun. Les bateaux vont ensuite être démontés et envoyé par container à Scarlino en Toscane. Les deux dernières régates de la saison 2021 se disputeront sur place, entre le 9 et le 12 septembre, puis entre le 23 et le 26 septembre pour la finale. Avec sa victoire au Bol d’or Mirabaud, Ylliam XII – Comptoir Immobilier compte bien récupérer quelques points d’ici là, et tenter de gagner une place au classement général.

     

    ÉQUIPAGE D’YLLIAM XII – COMPTOIR IMMOBILIER (SUI XII)

    Propriétaire et barreur : Bertrand Demole (SUI)

    Tacticien : Erwan Israël (FRA),

    Grand-voile : Thierry Briend (FRA)

    Chariot de grand-voile : Pierre Pennec (FRA)

    Équipier d’avant : Alexis Rochat (SUI)

    Régleur de voile d’avant : Teva Plichart (THA)

    Équipier de réserve, tender et coach de remplacement : Gaulthier Germain (FRA)

    Coach : Hervé Cunningham (FRA)

    Préparateur : Simon Vasseur (FRA)

     

     

    Haut de page