Partager cette nouvelle

* champs requis

banner

Michel GASCARD

Ecole Atelier Rudra Béjart Lausanne

Une carrière entière consacrée à la danse et toujours autant de créativité, d’où vous est venue cette passion et quelle est votre source d’inspiration ?

Cela fait 45 ans cette année que je travaille dans la maison Maurice Béjart. J’ai commencé mon métier en 1972 à l’âge de 16 ans dans l’Ecole de Maurice Béjart « Mudra » à Bruxelles. Je suis entrée dans la compagnie de Maurice Béjart le « Ballet du XX’ Siècle » en 1973. On danse sa vie. Ce n’est pas un métier occasionnel. Ce n’est pas seulement une vocation c’est un engagement philosophique et moral. C’est le chemin de cette voie qui vous permet par l’enseignement d’apporter notre aide. Pour moi, la Jeunesse est sacrée et c’est un devoir que de lui transmettre expériences de vie et savoir.

Quelques mots sur l’école atelier Rudra Béjart… sa philosophie, ses particularités, son rayonnement ?

Maurice Béjart, tel un visionnaire, conçoit en 1971 l’École-Atelier Mudra à Bruxelles comme un lieu unique d’éducation, de recherche et d’ouverture. Il décide en 1992 de créer l’Ecole-Atelier Rudra Béjart Lausanne ; un prolongement de sa pensée pédagogique adapté à une toute nouvelle génération de danseurs.  Il lui donne une orientation claire dès sa création : « Rudra est aussi un mode de vie intellectuel et moral. Une façon d’exister par rapport au monde moderne où le danseur prend une place sociale dans l’univers. À une époque de relâchement et de permissivité, il est important d’avoir des êtres humains qui, sans être agressifs, ont une réelle volonté d’affronter le combat de la vie ». Maurice Béjart.

Depuis 25 ans, cette institution est l’unique école artistique privée, internationale et gratuite au monde. Suivant la volonté écrite du chorégraphe, elle continue sous la direction et la responsabilité de Michel Gascard à transmettre sa pédagogie pluridisciplinaire ainsi que son message chorégraphique universel.

En 25 ans, plus de 500 jeunes danseurs de 65 nationalités et de niveaux sociaux économiques divers ont eu l’opportunité de suivre gratuitement deux ans d’enseignement prodigué par des Maîtres de renommée mondiale ; ceci grâce au soutien des Fondations Leenaards, Loterie Romande, de Famille Sandoz, Maurice Béjart, Béjart Ballet Lausanne et de la ville de Lausanne.

Rudra forme des jeunes danseurs aux techniques académiques classiques et modernes et développe leurs connaissances artistiques par une rigoureuse éducation musicale, rythmique et théâtrale, ainsi que par la découverte des danses traditionnelles. L’enseignement du kendo, art martial profond et sincère, offre une constante concentration à ces différentes disciplines. C’est également un lieu unique où les générations futures trouvent la possibilité de connaître et de travailler les répertoires de Martha Graham et de Maurice Béjart. L’expérience scénique indispensable à leurs formations artistiques les a amenés à se présenter en public en Suisse, en Europe, en Amérique Latine, en Russie, au Japon, en Inde et en Chine. Maurice Béjart a toujours souhaité former des danseurs qui puissent répondre aux attentes des chorégraphes et qu’ils aient aussi la possibilité de trouver leurs voies en tant que créateurs.

À ce jour, nombreux sont les danseurs issus de Rudra qui dirigent et innovent dans leurs propres compagnies. Résolument tournée vers l’avenir, l’Ecole Rudra Béjart Lausanne offre à ses étudiants la possibilité de se former à la danse d’aujourd’hui et d’innover pour inventer la danse de demain.

Combien de temps de travail nécessitent vos créations originales ?

Je ne suis pas un « créateur ». Je dirige une école d’Art. Être un créateur est un état bien particulier qui est très rare et que seuls quelques individus sur la planète ont la chance de vivre et de partager. Les élèves suivent un cursus très élaboré dans lequel il y a l’approche de la chorégraphie et de la créativité.
C’est en travaillant avec les différents collaborateurs de l’Ecole-Atelier Rudra Béjart que je développe généralement la construction des spectacles et les périodes de travaux varient d’année en année. Ils encadrent et structurent aussi les travaux personnels des élèves.
Pour ma part, je transmets et remonte les chorégraphies de Maurice Béjart depuis de nombreuses années. À Rudra, je le fais sous la forme d’études chorégraphiques.
Il nous est parfois arrivé de faire appel à un chorégraphe pour une création particulière ; c’est une démarche différente. Le chorégraphe crée entièrement la danse, la mise en scène, les costumes… . Dans ce cas, les professeurs et moi-même enseignons les disciplines qui serviront à la création pour que les élèves soient au meilleur d’euxmêmes face au chorégraphe.

Avec qui rêvez-vous de collaborer, notamment musicalement ?

J’ai eu la chance de travailler avec de nombreux musiciens, hommes de lettres et de théâtre. Chaque rencontre nous aide mutuellement dans nos arts et dans nos vies. L’excellence de Rudra tient aussi du fait que des musiciens exceptionnels nous accompagnent tous les jours ; certains d’entre eux sont aussi compositeurs.
Les expériences musicales et théâtrales enrichissent et magnifient notre art. Pour pouvoir chaque jour donner un peu de rêve, les artistes doivent s’unir pour trouver force et courage. L’union des arts est et sera toujours un bienfait pour l’humanité.

Biographie

  • 45 années de carrière professionnelle béjartienne : une expérience unique dans l’histoire de la danse mise au profit des danseurs du monde entier !
  • Formé par sa mère Colette Milner au Conservatoire de La Rochelle en France, il est le premier lauréat du concours international «Prix de Lausanne» en 1973 à l’âge de 16 ans. Il entre ensuite à l’école Mudra Bruxelles, direction Maurice Béjart. Après un an d’études, il rejoint en 1974 la compagnie «Ballet du XXIe siècle» et obtient ses premiers rôles solistes à l’âge de 17 ans.
  • Maurice Béjart crée pour lui des oeuvres originales et de nombreux rôles dans plus de 25 ballets. Il reprend aussi les rôles béjartiens mythiques comme l’Oiseau de feu, Le jeune homme du Sacre du printemps, Petrouchka, Bhakti, … .
  • Pendant 20 ans avec le Ballet du XXIe siècle, il parcourt le monde et danse dans les théâtres et opéras les plus renommés.
  • Son nom apparait dans le classement mondial des 100 meilleurs interprètes de l’histoire de la danse. Il participe plusieurs années de suite au « Gala des Etoiles » à Tokyo, gala qui réunit les plus grands noms de la danse mondiale : Sylvie Guillem, Marcia Haydée, Monique Loudières, Noëlla Pontois, Eva Evdokimova, Isabelle Guérin, Dominique Khalfouni, Patrick Dupont, Cyril Atanassoff, Fernando Bujones, Richard Cragun, Vladimir Derevianko, Manuel Legris, Peter Schaufuss… .
  • Il est nommé directeur artistique du Ballet du XXIe siècle puis du Béjart Ballet Lausanne et crée avec Maurice Béjart l’Ecole-Atelier Rudra Béjart en 1992.
    En 2007, après 35 années de collaboration étroite avec Maurice Béjart, celui-ci le nomme par voie testamentaire directeur de l’Ecole-Atelier Rudra Béjart. Il y enseigne la danse classique et le répertoire de Maurice Béjart sous la forme d’études chorégraphiques.
  • Il remonte régulièrement les chorégraphies de Maurice Béjart pour les plus grandes compagnies : Béjart Ballet Lausanne, Opéra de Paris, Scala de Milan, Ballet National de Chine, Tokyo Ballet, Ballet Royal de Suède, Les Ballets de Monte-Carlo, le Teatro Real de Madrid,… .

 

Le saviez-vous ?

Le Groupe a reçu fin 2018 au BFM des artistes hors du commun représentant des symboles qui lui sont chers : l’élégance, la passion, la jeunesse montante et l’internationalité. En présence de la conseillère d’Etat Nathalie Fontanet, le Groupe a reçu 40 élèves de l’Ecole Atelier Rudra Béjart qui ont réalisé des tableaux originaux et longuement travaillés pour émerveiller le public. Cette représentation a participé au programme pédagogique de cette jeunesse montante recrutée sur leur unique talent. Le cachet du spectacle a d’ailleurs été entièrement dévolu à son fonctionnement. Renaud Capuçon quant à lui, violoniste virtuose de renommée internationale, s’est produit sur un programme musical mêlant le classique et le contemporain jusqu’à la rencontre et la fusion de sa performance avec le travail de l’Ecole-Atelier Rudra Béjart, pour un spectacle original et inédit.

Haut de page