Partager cette nouvelle

* champs requis

banner

Raymond LORETAN

Président de la fondation du Grand Prix d’Horlogerie de Genève (GPHG)

CI Exclusive Properties, division prestige du Comptoir Immobilier et partenaire officiel du GPHG depuis la création de la Fondation du Grand Prix d’Horlogerie de Genève partage avec la haute horlogerie les valeurs de précision, d’innovation, de transmission du savoir-faire traditionnel et du travail d’équipe. Retour sur l’interview de Raymond LORETAN, réalisée à son arrivée à la présidence de la Fondation du Grand Prix de l’Horlogerie de Genève en 2018.

Vous reprenez la présidence de la fondation du Grand Prix d’Horlogerie de Genève depuis cette année, quelles perspectives et ambitions avez-vous pour ce grand prix au plan national et international ?

Je mesure avec admiration et reconnaissance l’immense travail réalisé par mon prédécesseur Carlo Lamprecht, ainsi que par Carine Maillard, directrice, et son équipe. Le GPHG est indépendant et déjà bien connu sur le plan international. Les fondations sont donc solides. Nous essayons maintenant d’élargir le rayonnement du GPHG pour en faire un véritable Grand Prix International attirant toutes les marques. Dans un premier temps nous pensons faire évoluer le processus d’inscription et de présélection. Nous réfléchissons à la création d’une Académie, en nous inspirant des Oscars ou des Césars, regroupant une représentation large et internationale des acteurs des différents secteurs de la branche. Le mécanisme de vote devra être adapté en conséquence. Le GPHG pourrait élargir sa mission fédératrice grâce à l’Académie, gagnant ainsi en représentativité et en attractivité. Nous aspirons aussi à une meilleure coordination des acteurs de l’horlogerie, par exemple dans le cadre d’une semaine horlogère actuellement en gestation à Genève.

Qu’offre le GPHG aux marques horlogères ?

Le GPHG offre une vitrine médiatique fédératrice, un instrument de promotion, un des seuls, de l’industrie tout entière. Comme pour les Oscars ou le festival de Cannes, peu importe qui gagne, c’est l’excellence et la vitalité de toute une industrie qui sont mises en valeur. Le GPHG a acquis ses lettres de noblesse avec une cérémonie reconnue et attendue, devenue incontournable dans le monde horloger. Chaque année, nos expositions itinérantes qui présentent les 72 montres présélectionnées en Suisse et dans le monde, contribuent également à la visibilité des marques.

L’édition 2018 proposera-t-elle des nouveautés dans les catégories ? Pourquoi ?

Cette année le GPHG propose une nouvelle catégorie, nommée Challenge. Cette catégorie est réservée aux montres dont le prix public est inférieur à 4’000 CHF et vient souligner le défi lié à la création de montres de qualité à petits prix. Le GPHG a pour mission de récompenser l’excellence, à tous les prix. Nous espérons que cette catégorie encouragera de nouvelles marques à participer au concours en leur donnant une occasion de reconnaissance.

En quoi consiste le nouveau prix de l’audace ?

Le Prix de l’Audace, comme son nom l’indique, permettra au jury d’honorer un modèle audacieux, ou encore anticonformiste et décalé. L’expression d’une certaine liberté ou folie créative sera le critère principal de sélection. Ce prix est facultatif et remis sur la base des 72 montres présélectionnées.

Quelles sont les grandes étapes du calendrier annuel du GPHG ?

Les inscriptions ont lieu durant les mois de mai et juin. Le jury procède au premier tour de vote durant l’été et nous annonçons la présélection officielle début septembre. Une exposition itinérante présente chaque année les 72 montres présélectionnées à un public international. Ces expositions sont une occasion unique de voir réunies en un même lieu les plus belles créations horlogères de l’année. Cette année les montres présélectionnées feront étape notamment à Venise, Hong Kong, Singapour et Genève, puis les gagnantes seront exposées à Vienne et Londres. À Genève, l’exposition dédiée à l’art et la culture horlogère prendra ses quartiers comme l’an passé dans les salles palatines du Musée d’Art et d’Histoire (MAH) du 1er au 14 novembre. Elle sera organisée en partenariat avec le MAH et en collaboration avec d’autres acteurs genevois. Ainsi, aux côtés des septante-deux garde-temps présélectionnés par le jury 2018 du GPHG, le public pourra découvrir la première exposition du Watch Photo Awards, concours international de photos grand public, une présentation de vidéos extraites de l’exposition Telling Time proposée par la Fondation de la Haute Horlogerie (FHH), des travaux d’élèves du Master en design horloger de la HEAD et enfin, année Hodler oblige, l’Horloger genevois sera mis à l’honneur ainsi qu’une sélection d’oeuvres des collections beaux-arts du MAH. L’inauguration de cette exposition genevoise aura lieu le 31 octobre. Le palmarès de cette 18e édition sera dévoilé lors de la cérémonie de remise des prix, qui aura lieu le vendredi 9 novembre au Théâtre du Léman, en présence du conseiller fédéral et Ministre de l’Économie Johann Schneider-Ammann. Edouard Baer sera le maître de cérémonie. Son humour chic et décontracté avait été fort apprécié l’an passé. Nous sommes heureux de sa participation d’autant qu’il a brillé dans cet exercice difficile lors des cérémonies du Festival de Cannes 2018 ! Il y aura également quelques nouveautés et surprises dans cette cérémonie … à découvrir, avec le palmarès, le 9 novembre prochain.

Le rôle de vos partenaires et sponsors dans la fondation ?

Nos partenaires ont un rôle essentiel, vous pouvez les découvrir sur notre site internet. La Fondation du GPHG est une organisation à but non lucratif qui, pour des raisons de neutralité, ne reçoit pas de soutien financier des marques horlogères, en dehors des frais liés à leur participation. Ainsi, elle est heureuse d’accueillir le soutien de fidèles partenaires, qui souhaitent manifester leur attachement à l’identité, aux valeurs et aux projets de développement qu’elle porte et contribuer à promouvoir ainsi l’excellence de notre industrie horlogère. Nous les remercions chaleureusement, en particulier le Comptoir Immobilier qui est à nos côtés depuis de nombreuses années !

BIOGRAPHIE

  • La famille : père de trois enfants adultes, Natasha, Sophie et Ludovic
  • Le militaire : capitaine d’infanterie de montagne et officier de renseignement
  • La diplomatie : concours diplomatique en 1983, assistant du Secrétaire d’État aux Affaires étrangères (84-88) et chef de cabinet du Conseiller fédéral Arnold Koller (88-91), délégué aux Affaires Européennes et transfrontalières du Canton du Valais (91-92), Ambassadeur de Suisse à Singapour et Brunei (97-2002), puis à New York avec la fonction de Consul Général (2002-2007). Membre du Conseil de Fondation du Centre pour le Dialogue Humanitaire (2011- )et Président du Club diplomatique de Genève (2016)
  • La politique : Secrétaire général du Parti Démocrate-Chrétien suisse (1993-1997), membre de l’Assemblée constituante du Canton de Genève (2008-2012), Président du Conseil consultatif de la Traversée du Lac (2016-)
  • L’économie : Vice- Président du Conseil d’administration d’Aevis holding SA (2012- ), Président de Swiss Medical Network (2007- ), membre du Conseil d’administration de VJC SA (2013- ). Président de SSE Holding (2010- ), vice-président du domaine des Chevaliers (2012- ), membre du Comité du Cercle des dirigeants d’entreprises
  • Les médias : Ancien Président de la Société suisse de radiodiffusion SSR (2012 -2015), Président de L‘AGEFI (2017- )
  • La culture : ancien membre du comité BBL, président de l’Association Sophie de Quay and the wave guards, membre du Conseil de Fondation pour la garde pontificale suisse, lecture et cinéma
  • Le Grand Prix d’Horlogerie de Genève : nouveau défi dès 2018 !
  • Les loisirs : marche, ski, montagne, lecture, cinéma, yoga
  • Le privé : privé
Haut de page