Partager cette nouvelle

    * champs requis

    banner

    La Société coopérative « SCHS-L’HABRIK, Les Rambossons »

    développe 80 logements à Lancy

    La Société Coopérative pour l’Habitat Social (SCHS) est une coopérative d’habitation qui possède déjà 35 logements à Confignon et Carouge. En partenariat avec la Coopérative l’Habrik, elle construit actuellement 80 logements et 2 arcades à Lancy. La SCHS développe environ 30 logements sur la commune de Meyrin et plus de 100 logements à Thônex. Le pilotage de l’ensemble de ces projets est réalisé par CI Conseils.

     

    La Société Coopérative pour l’Habitat Social (SCHS)

    LA SCHS a été créée en 2002 par M. Paul EPINEY, Président et administrateur délégué du Comptoir Immobilier. Il était convaincu de l’importance de développer l’habitat coopératif comme alternative à la location ou la propriété. En effet, le but des coopératives est de construire des logements destinés uniquement à leurs membres. De même, les habitants d’immeubles coopératifs sont des coopérateurs (ou des « actionnaires »).

    Cette gouvernance partagée de la société permet à tous de s’impliquer dans le développement du projet et dans la vie en communauté. Chaque coopérateur peut participer aux décisions lors de l’Assemblée générale annuelle au sein de laquelle il a un droit de vote.

    La SCHS est donc une structure sans but lucratif et reconnue d’utilité publique. Elle a pour principal objectif de répondre aux besoins de la collectivité. Ceci en offrant des logements de qualité à des loyers modérés. Elle recherche des solutions sociales durables pour ses coopérateurs, par une location de longue durée du terrain. La SCHS met un point d’honneur à apporter des solutions propres aux thématiques du développement durable. La SCHS propose une approche sur mesure pour accompagner les collectivités et rentabiliser leurs propriétés foncières.

    La coopérative sise à Lancy se situe au sein du quartier des Rambossons. C’est une nouvelle coopérative orientée également sur la mise à disposition de locaux pour de l’artisanat et des commerces de proximité. Cette association de deux coopératives, en tant que nouvelle entité juridique a été nommée « Société coopérative SCHS-L’HABRIK, les Rambossons ». Elle a répondu à l’appel à candidature de la Fondation pour la promotion du logement bon marché et de l’habitat coopératif (FPLC). Cette dernière cherchait une coopérative pour louer et développer des terrains qu’elle a acquis. « SCHS-l’Habrik Les Rambossons » a obtenu l’attribution de ce DDP.

     

    Un concours d’architecture

    Une fois cette étape franchie, CI Conseils a organisé un concours d’architecture selon la norme SIA. Le jury était composé de représentants de la coopérative SCHS-L’HABRIK, Les Rambossons, de la FPLC, d’associations de quartier et de professionnels de la construction. Ainsi, ce concours a été remporté par le bureau « Jaccaud Spicher Architectes Associés ». En parallèle des appels à mandats d’ingénieurs, CI Conseils a ouvert les demandes d’adhésion à la coopérative. Ceci afin d’intégrer les futurs habitants au développement du projet. Une séance était organisée tous les deux mois, afin d’échanger sur les attentes de chacun.

    De plus, CI Conseils a négocié la radiation et modification de servitudes avec les voisins. Ces derniers ont également été consultés pour l’établissement du concept paysager. Il prévoit notamment l’aménagement d’un parc public d’environ 1’500 m². Ainsi, coordonné avec la commune de Lancy et le Canton, ce concept paysager vise mettre en commun certains équipements privés et publics aux abords de l’immeuble. Enfin, CI Conseils a convié tous les voisins du secteur à un « café-chantier » au début des travaux. Ils ont pu découvrir le projet en détail et obtenir des réponses à leurs questions concernant notamment les travaux spéciaux bruyants.

     

    Vers un large consensus

    Toutes ces démarches participatives et transparentes ont permis d’obtenir la confiance des voisins. Un accord global s’est dégagé autour d’un projet de 9 étages hors-sol. Le bâtiment comptera 80 logements LUP-HLM desservis par de grands paliers aménageables aux étages, deux arcades commerciales, un atelier de réparation pour vélos au rez-de-chaussée, plusieurs dépôts, un parking de 46 places en sous-sol, un parvis aménageable, une salle communautaire et trois buanderies ajourées. L’immeuble respectera en outre les standards de Très Haute Performance énergétique (THPE). Il dispose d’isolations épaissies, des vitrages performants, une récupération de chaleur sur l’air extrait et une fourniture de chaleur mutualisée.

     

    Les 4 axes de la philosophie de la SCHS

    • Produire du logement à prix abordable sans sacrifier la qualité de l’habitat, dans un esprit d’innovation qui renforce les capacités à générer du lien social ;
    • Contribuer par des actes concrets à une meilleure durabilité de notre modèle socio-économique, en développant des projets qui visent notamment le plus haut degré de préservation de notre environnement ;
    • S’adapter au contexte existant et aux acteurs présents par une approche de co-conception des projets ainsi qu’aux exigences cantonales et communales contraignantes ;
    • Elaborer une structure coopérative sur mesure, pour chaque projet, en tenant compte des enjeux précités.
    Haut de page